NL      FR      EN Musée     Enfants     Réservations     Visite en ligne     Histoire     Ecole
DE      ES Cacao & Co     Recettes     Projets     Vidéo
 
Accueil
Heures d'ouverture
   Prix
Plan d'accès
Visites en groupe
Presse & Média
Liens
Downloads
Contact

Nouveautés

Ateliers

Pays





  Choco-Story on Facebook

Choco-Story
 
Histoire Glyphe Chocolateros Codex Sacrifices Squelettes
Origine-1 Monnaie Origine-2 Origine-3 Geste Origine-4
 

8) La fève de cacao = monnaie

Les Mayas d'abord, les Aztèques par la suite, ont utilisé la fève de cacao comme moyen de paiement.

Nous pouvons en conclure que la fève de cacao était à leur époque une denrée précieuse, voire rare. En effet, les objets naturels ou non utilisés comme moyen d'échange étaient traditionnellement et logiquement aussi, des objets rares à l'époque de leur utilisation, tels que certains coquillages, l'or, les hachettes en cuivre (appelées tajaderas), etc.

Gonzalo Fernandez de Oviedo indique vers 1530, que pour un lapin il faut payer 10 fèves, pour un œuf de dinde 2 fèves, etc.

Sur la fresque de Diego Rivera, qui représente l'histoire du Mexique, et qui se trouve dans le Palais National de la ville de Mexico, l'on peut voir un pochteca, c.à.d. un commerçant aztèque, qui vend un chien et se fait payer en fèves de cacao (voir illustration).

Sur le site internet de la Banque Centrale du Mexique on trouve l'information suivante concernant la valeur des fèves :

1535 : 1 réal = 200 fèves
1555 : 1 réal = 140 fèves
1575 : 1 réal = 100 fèves
fin 16e s. : 1 réal = 80 à 100 fèves
1720 : 1 réal = ± 15 fèves

Cette dernière info provenant du Musée de San Cristobal de las Casas.

Le réal a donc diminué en valeur, ou la fève a augmenté sa valeur au fil des années.

Fausse monnaie

Los d'un récent voyage au Mexique l'on m'a dit qu'en réalité se n'étaient pas les fèves telles quelles qui étaient utilisées comme monnaie.
Elles auraient été recouvertes d'une fine couche de terre cuite protectrice. Ce serait assez logique, car une fève sans protection aurait tendance à s'abîmer.

Nous espérons pouvoir un jour voir une telle monnaie.

On parle aussi de fausse monnaie. Et, oui déjà à cette époque.
La coquille en terre cuite, était cassée. Le contenu précieux, càd la fève, enlevé et remplacé par un mélange de terre, puis le tout était remis ensemble.